Localisation du volcan Augustine

Nom : Augustine
Région/Pays : Baie de Cook - Alaska / Etats-Unis
Lat./Long. : 59.37 N/153.42 W
Alt. : 1252 m

Suivi de l'activité éruptive ou des éruptions volcaniques pour le volcan Augustine au cours du mois de février 2006 :


Dépêche du 26 février 2006 :

L'activité sur l'Augustine se poursuit tranquillement. Pour le moment, en plus de l'intense activité fumerolienne qui émane du dôme, des avalanches de blocs, detectées par le réseau sismique, sont émises en permanence, indiquant que le dôme continue sa croissance.



Dépêche du 19 février 2006 :

L'Augustine poursuit son éruption, toujours calmement pour l'instant. Le nouveau dôme mis en place poursuit sa croissance et, ayant totalement remplis le cratère, a débordé sur le flanc nord formant une langue de lave d'au moins 500m de longueur. Le front de ce dôme-coulée, instable, s'effrite en une miryade de blocs de grande taille, qui roulent et s'accumulent au pied de l'édifice. Ces événement sont parfaitement enregistrés par les capteurs sismiques installés un peu partout sur l'île.



Dépêche du 16 février 2006 :

Le dôme actif de l'Augustine poursuit sa croissance dans le cratère sommital. Bien que les observations directes n'aient pas été possibles depuis lundi matin en raison du mauvais temps, les stations sismiques continuent d'enregistrer des signaux caractéristiques de chutes de blocs. Ces derniers se détachent en fait du bord du dôme qui, peu stable dans la forte pente du flanc nord de l'édifice, se détache en une myriade de blocs qui roulent jusqu'au pied du cône volcanique.



Dépêche du 13 février 2006 :

La sismicité de l'Augustine indique que le dôme de lave sommitale poursuit sa croissance. Le détachement de petits secteurs de ce dôme provoque des coulées pyroclastiques de faible importance. Par ailleurs des émissions de cendres, mineures mais fréquentes, créent probablement un voile de gaz et de particules cendreuses en suspention dans le voisinage immédiat de l'édifice. Il n'est pas exclus qu'une nouvlle phase éruptive plus importante puisse se produire dans les jours ou semaines qui viennent, mais aucun signe n'est pour le moment détecté.



Dépêche du 12 février 2006 :

L'activité de l'Augustine se pousuit tranquillement. Le réseau de sismomètres installés sur l'édifice continue a détécter des signaux caractéristiques de coulées pyroclastiques.



Dépêche du 10 février 2006 :

L'ensemble des données récoltées par les spécialistes de l'Alaska Volcano Observatory montre qu'un dôme de lave s'édifie dans le cratère sommital. Les 7 et 8 février, le volcan était parfaitement visible depuis Homer, ville localisée à une centaine de kilomètres à l'Est du volcan , ainsi que l'incandescence sommitale. Des avalanches de blocs ont été observées sur le flanc Nord, impliquant une croissance rapide de ce dôme et son débordement sur ce côté.



Dépêche du 10 février 2006 :

L'ensemble des données récoltées par les spécialistes de l'Alaska Volcano Observatory montre qu'un dôme de lave s'édifie dans le cratère sommital. Les 7 et 8 février, le volcan était parfaitement visible depuis Homer, ville localisée à une centaine de kilomètres à l'Est du volcan , ainsi que l'incandescence sommitale. Des avalanches de blocs ont été observées sur le flanc Nord, impliquant une croissance rapide de ce dôme et son débordement sur ce côté.



Dépêche du 09 février 2006 :

La sismicité sur l'Augustine est toujours importante, bien qu'elle soit plus faible que les jours derniers. L'activité éruptive suit son cours, avec des explosions vulcaniennes peu importantes au sommet, générant parfois des coulées pyroclastiques.



Dépêche du 08 février 2006 :

L'activité explosive se poursuit sur l'Augustine, à un niveau assez faible. Il est toutefois dangereux de s'aventurer sur l'île car des coulées pyroclastiques s'y épenchent encore.



Dépêche du 05 février 2006 :

L'éruption de l'Augustine se poursuit sur le même schéma que les jours précédents. Des explosions vulcaniennes mineures au sommet sont parfois accompagnées de coulées pyroclastiques peu importantes.



Dépêche du 03 février 2006 :

L'Augustine produit toujours de petites explosions, accompagnées de coulées pyroclastiques. Un panache de cendres s'étale en direction de l'Est-Sud Est, à une altitude d'environ 3500 m.



Dépêche du 02 février 2006 :

L'interpretation des données sismiques suggère que l'activité de l'Augustine s'est légèrement modifiée. Elle se marque par des explosions sommitales intermittentes de faible importance, accompagnées parfois de coulées pyroclastiques.



Dépêche du 01 février 2006 :

Bien que l'Augustine produise encore des panaches de cendres (3000 m de hauteur), son activité a sensiblement diminué. Depuis plus de 24 h, plus aucune explosion importante ne s'est produite, et la sismicité est moins intense que les jours précédents.



Ses éruptions historiques
Les éruptions historiques pour le volcan Augustine
Autres volcans : photos et vidéos de volcans
Les photos de volcans et vidéos de volcans de l'ACTIV
ACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en VolcanologieACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en Volcanologie
Rechercher un volcan
Recherchez un volcan grâce à son nom
Listes de volcans
Recherche de volcans par listes

Nous n'avons pas encore de photo pour ce volcan...
Vous voulez nous aider et mettre vos photos en ligne...

Contactez-nous ! contact@activolcans.info

L'activité de l'année du volcan Augustine
Remonter dans le texte
Descendre dans le texte
  Année 2007 :

        •  Mois de septembre


  Année 2006 :

        •  Mois de juin
        •  Mois de mai
        •  Mois d'avril
        •  Mois de mars
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2005 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de janvier


Revenir au début du texte