Localisation du volcan Hierro

Nom : Hierro
Région/Pays : Iles Canaries / Espagne
Lat./Long. : 27.73 N/18.03 W
Alt. : 1500 m

Suivi de l'activité éruptive ou des éruptions volcaniques pour le volcan Hierro au cours du mois de décembre 2011 :


Dépêche du 29 décembre 2011 :

Hier après-midi, et jusqu'à aujourd'hui, le signal du trémor est descendu à un niveau assez bas mais l'activité se poursuit actuellement (tâche claire visible ce matin sur la webcam de La Restinga). Le PEVOLCAN indique avoir observé une nouvelle phase de bouillonnement et d'émission de particules avant-hier, avant la chute du trémor. La sismicité général reste faible et les mesures de défomrations stables. Sources : IGN; Préfecture d'El Hierro.



Dépêche du 25 décembre 2011 :

L'activité éruptive se poursuit au large de La Restinga. Le trémor reste stable, avec une amplitude modérée, et la tâche se distingue très bien ce matin à la surface de l'eau. Un nouveau profil acoustique a été réalisé par un navire océanographique, le Sarmiento de Gamboa. On distingue, outre la morphologie du cône, le panache qui reflète une partie des ondes acoustiques. Les mesures faites par le scientifiques sur la base de ces images montrent que le cône s'est affaissé d'une vingtaine de mètres depuis les dernières mesures. Les volcanologues indiquent que ce processus est normal pour les cônes à croissance rapide et est du à des réajustements (processus volcano-tectonique). La sismicité profonde reste très faible et les capteurs de déformations sont stables (pas de déformation). Sources : Cabildo El Hierro; AVCAN.



Dépêche du 18 décembre 2011 :

Les dernières mesures de CO2 diffus ("dégazage occulte") montrent que la tendance à la baisse se poursuit, le taux étant passé à moins de 800tonnes/jour. Le trémor éruptif, toujours présent, montre aussi une baisse depuis ce matin 07h TU mais reste à un niveau modéré. Sources : IGN; INVOLCAN.



Dépêche du 16 décembre 2011 :

L'activité éruptive sous-marine se poursuit au large de La Restinga. Le signal de trémor, toujours présent, a connu hier à partir de 19h30 TU une très importante diminution de son amplitude, similaire à celle du 08 décembre. Il a repris de la vigueur et se trouve actuellement à un niveau modéré. Par contre, les pulsations régulières du signal (explosions?) ont disparu. Côté sismicité profonde, les sismomètres n'ont enregistré en 4 jours qu'une secousse (hier) sous le flanc nord (El Golfo). Source : IGN.



Dépêche du 11 décembre 2011 :

Le trémor se maintient à un niveau globalement modéré mais avec de brusques et régulières variations d'amplitude suggérant la mise en place depuis hier d'une activité explosive sur l'édifice sous-marin. La sismicité sous le flanc nord de l'île est maintenant extrêmement calme (aucune secousses hier). Sources : IGN; AVCAN.



Dépêche du 10 décembre 2011 :

L'activité se poursuit sur le complexe de cônes sous-marins "La Restinga" (le nom qui semble avoir été retenu). Celle-ci se manifeste depuis ce matin 00h50 TU environ par un trémor modéré ayant adopté un caractère pulsant relativement régulier (explosions?). La nuit empêche malheureusement de voir si ce signal est accompagné de manifestations superficielles particulières. Source : IGN.



Dépêche du 08 décembre 2011 :

Alors que le trémor a repris un peu de vigueur ce matin, l'AVCAN signal que des blocs de lave sont à nouveau remontés au niveau de la zone éruptive. Cette activité de surface s'est arrêtée un peu plus tard dans la matinée. Sources : IGN; AVCAN; Movistar.



Dépêche du 08 décembre 2011 :

Le PEVOLCA a décidé, hier soir, de passer le village de la Restinga en alerte niveau jaune, comme le reste de l'île, et de ne maintenir le niveau d'alerte rouge que pour la zone marine où se localise l'éruption. Il devrait aussi y avoir une zone maritime large de quelques centaines de mètres en alerte jaune pour permettre le passage d'embarcations depuis le port de la Restinga. Toutefois, ces mesures pourraient encore s'assouplir un peu dans les jours qui viennent car le trémor connait depuis une demie-heure une chute spectaculaire et se trouve à son niveau le plus bas depuis le début de l'éruption. A voir l'état du trémor, et avec l'évolution des autres paramètres mesurés (baisse progressive de la sismicité sous le flanc nord, baisse assez rapide du taux de CO2 diffus), on peut se demander si la fin de l'éruption ne se profile pas dans un délai assez court. Quant à l'édifice sous-marin, les mesures réalisées par le Ramon Margalef ont permis de constater la présence de trois cônes adossés les uns aux autres, à une profondeur comprise entre 160 et 180 m. Sources : IGN; PEVOLCA; AVCAN; Gouvernorat des Canaries.



Dépêche du 05 décembre 2011 :

L'activité éruptive sous-marine semble rester globalement stable au large de La Restinga mais certaines tendances commencent à évoluer. Si le signal du trémor est pour le moment constant, l'émission de CO2 diffus connait, pour la première fois depuis le début de la crise, une diminution nette. Cette évolution pourrait être mise en parallèle à la diminution de la sismicité sous la zone d'El Golfo, liée à la mise en place du magma qui alimente l'éruption en cours. La baisse de la sismicité suivie de la baisse du taux de CO2 diffus pourrait s'interpréter comme une diminution du taux de magma "neuf" qui remonte sous El Golfo. A terre la commission du suivi socioéconomique d'El Hierro a demandé au PEVOLCA de diminuer les niveaux d'alerte volcanique mis en place au début de l'éruption (rouge pour La Restinga, jaune pour le reste de l'île) afin que puisse reprendre une activité touristique normale. Les volcanologues estiment qu'il est trop tôt pour ce type de mesure, d'autant plus que de nouveaux fragments de lave sont remontés en surface hier, accompagnant la mise en place d'un important panache sous-marin. Par ailleur le trémor ne connait pas de variation significative et indique que l’éruption se maintient à une intensité (grandeur se référant au débit éruptif) constante. Sources : IGN; INVOLCAN; Canarias Ahora.



Dépêche du 01 décembre 2011 :

Une nouvelle série de blocs flottants a commencé à émerger ce matin. Comme les événements précédents, les blocs sont arrivés à la surface simultanément à un bouillonnement et des émissions de particules très fines. Cependant, cet événement a été d'assez courte durée (2h) et les blocs très peu nombreux (une trentaine) mais de très grande taille. Trop lourds pour rester en surface ils ont tous replongé assez rapidement, avant que les scientifiques, accompagnés de la Guardia Civil, ne puissent les récolter. Source : Canarias7; AVCAN.



Ses éruptions historiques
Les éruptions historiques pour le volcan Hierro
Autres volcans : photos et vidéos de volcans
Les photos de volcans et vidéos de volcans de l'ACTIV
ACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en VolcanologieACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en Volcanologie
Rechercher un volcan
Recherchez un volcan grâce à son nom
Listes de volcans
Recherche de volcans par listes
L'activité de l'année du volcan Hierro
Remonter dans le texte
Descendre dans le texte
  Année 2013 :

        •  Mois de mars
        •  Mois de janvier


  Année 2012 :

        •  Mois de septembre
        •  Mois d'août
        •  Mois de juillet
        •  Mois de juin
        •  Mois d'avril
        •  Mois de mars
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2011 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre


Revenir au début du texte