Localisation du volcan Hierro

Nom : Hierro
Région/Pays : Iles Canaries / Espagne
Lat./Long. : 27.73 N/18.03 W
Alt. : 1500 m

Suivi de l'activité éruptive ou des éruptions volcaniques pour le volcan Hierro au cours du mois de février 2012 :


Dépêche du 27 février 2012 :

L'activité à la surface de la mer est plus calme au large de La Restinga depuis quelques jours et seule une tache colorée est visible, sans remouds superficiels. L’amplitude du trémor, parallèlement, est devenue très faible. Une nouvelle image haute définition ont été faites et mises en ligne par l'IEO. Elle montre la morphologie régulière du cône principal, flanqué à sa base nord-ouest d'un cône plus petit. Sources : AVCAN; IGN espagnol; IEO



Dépêche du 22 février 2012 :

La situation reste sensiblement la même à El Hierro. Depuis déjà un peu plus de huit jours, le trémor est stable à une amplitude modérée. La sismicité profonde, quant à elle, est toujours présente avec plus de 30 secousses ces 48 dernières heures. Les hypocentres sont localisés entre 7 et 20 km, à l'aplomb de la vaste caldera d'avalanche d'El Julan. Nous saurons le jour levé si la tache colorée est toujours présente ou non. Pour suivre l'évolution de la situation, un programme de relevés bathymétriques réguliers vient d'être adopté, en réunion du "Comité Estatal de Coordinación de Riesgo Volcánico". Ce plan prévoit, notamment, la réalisation de relevés dans la zone active tous les 7 à 10 jours, ce qui permettra de voir l'évolution de la profondeur des cônes, actuellement estimée à environ 120 m pour le cône principal. Sources : IGN d'Espagne; AVCAN; lainformation.com.



Dépêche du 15 février 2012 :

Une réunion du PEVOLCA a eu lieu hier et a permis d'officialiser plusieurs informations. En premier lieu, l'expression "réalimentation magmatique" a été utilisée, confirmant l’hypothèse qui avait été suggérée par la hausse de la sismicité profonde accompagnant la hausse du taux d'émission de CO2 diffus. Par ailleurs, les données bathymétriques ont permis d'observer deux cônes actifs adossés l'un à l'autre. Le sommet du cône principal se trouve à 120 m de profondeur tandis que le second se trouve à 200m (la position exacte n'est pas donnée). Ensuite, la mise en place de rotation de navires de recherche sera présentée en fin de semaine. Ils auront pour mission de surveiller l'évolution du phénomène en cours de manière plus dense. Enfin, la décision de réouvrir l'accès à Tacoròn est validée sur le principe mais il faudra attendre que des détecteurs de CO2 et des panneaux d'explication/alerte soient installés avant que la décision devienne effective. Source : Gouvernement Canarien.



Dépêche du 11 février 2012 :

La capitainerie de Santa Cruz de Tenerife vient (enfin!) d'autoriser, avec l'approbation du PEVOLCA, la mise en place d'une zone maritime dans laquelle les activités liées à la mer sont à nouveau possible. La mesure permet par ailleurs d'embarquer des touristes pour aller voir la zone active en mer. La mesure servira à relancer une économie locale essentiellement basée sur l'activité en mer (pêche, plongée). La route de Tacoròn est, par contre, maintenue fermée en raison de la crainte d'accumulation de gaz. Source : La opinion de Tenerife.



Dépêche du 10 février 2012 :

Certains scientifiques commencent à entrevoir la possibilité que le système magmatique actuellement en fonctionnement sous El Hierro soit en cours de réalimentation. Les mesures récentes de CO2 diffus indiquent en effet une nouvelle phase de croissance de la diffusion à travers le sol de ce gaz très peu soluble dans les magmas. La courbe d'énergie sismique libérée tend aussi à montrer une croissance légèrement accrue depuis le 07 février, ce qui implique soit une plus grand nombre de séismes, soit des séismes un peu plus importants, soit les deux.. Il faudra cependant attendre encore pour savoir si les tendances en cours se confirment ou s'inversent, tant pour le dégazage diffus que pour la sismicité, car les données de déformation ne semblent pas encore suivre le mouvement. Sources : IGN; AVCAN; Lavanguardia.com;



Dépêche du 02 février 2012 :

L'activité sous-marine semble à nouveau très élevée au Hierro. Le trémor a repris une belle vigueur, sans toutefois atteindre le niveau des premiers mois, et la tache colorée est extrêmement étendue. A tel point que les eaux polluées par l'éruption entrent à nouveau dans le petit port de La Restinga depuis ce matin. Sur les webcams on perçoit nettement, au centre de la tache verte, une zone plus sombre qui est associée à l'arrivée de particules. Sources : IGN espagnol; AVCAN; INVOLCAN; Cabildo d'El Hierro.



Ses éruptions historiques
Les éruptions historiques pour le volcan Hierro
Autres volcans : photos et vidéos de volcans
Les photos de volcans et vidéos de volcans de l'ACTIV
ACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en VolcanologieACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en Volcanologie
Rechercher un volcan
Recherchez un volcan grâce à son nom
Listes de volcans
Recherche de volcans par listes
L'activité de l'année du volcan Hierro
Remonter dans le texte
Descendre dans le texte
  Année 2013 :

        •  Mois de mars
        •  Mois de janvier


  Année 2012 :

        •  Mois de septembre
        •  Mois d'août
        •  Mois de juillet
        •  Mois de juin
        •  Mois d'avril
        •  Mois de mars
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2011 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre


Revenir au début du texte