Localisation du volcan Piton de la Fournaise

Nom : Piton de la Fournaise
Région/Pays : Ile de la Réunion / France
Lat./Long. : 21.23 S/55.71 E
Alt. : 2631 m

Suivi de l'activité éruptive ou des éruptions volcaniques pour le volcan Piton de la Fournaise au cours du mois d'avril 2007 :


Dépêche du 30 avril 2007 :

Une reconnaissance aux cratères Bory et Dolomieu par l'équipe du l'observatoire du Piton de la Fournaise a montré que de nombreuses fractures naissent ou s'agrandissent. Au Dolomieu, le sentier qui fait le tour s'est effondré localement et uniquement sur la partie Est mais reste très instable au sud où des fissures métriques sont apparues. Des fractures sont visibles entre le lieu dit de la Soufrière et le Dolomieu. Une partie du bord du Dolomieu d'une zone située au sud du Bory risque de s'ébouler prochainement, la situation est comparable au niveau du Bory. Les éboulements, quand ils se produisent, forment des nuages de poussières qui sont visibles du Pas de Bellecombe. L'activité sismique se poursuit à l'aplomb de ces cratères à une profondeur de 1 à 4 kilomètres sous le niveau de la mer. L'éruption, elle, continue et gène toujours autant les habitants du Tremblet à cause des gaz et des nuages de cendres soulevées par les vents (source : OVPF - Clicanoo).



Dépêche du 28 avril 2007 :

L'éruption continue et l'activité sismique liée à des mouvements de magma reste faible et constante dans la zone du Grand Brûlé au Piton de la Fournaise. Par contre 80 séismes ont été répertoriés hier à l'aplomb du sommet dont 55 se trouvent entre 1 et 5 kilomètres sous le niveau de la mer. Quatre autres séismes ont eu lieu au niveau de la plate-forme de lave qui s'est mise en place en mer alors qu'aucun séisme ne s'est produit dans la zone du Tremblet, tout comme les jours précédents. Ceci est plutôt rassurant pour le habitants de cette partie de l'île (source : OVPF).



Dépêche du 26 avril 2007 :

Au Piton de la Fournaise les variations du trémor dans les pentes du Grand Brûlé sont corrélées avec l’activité. Ces tremblements liés aux mouvements du magma s’intensifient quand le débit des coulées augmente comme hier dans l’après-midi. Sous le sommet l’activité sismique fut hier à la hausse avec une cinquantaine d’événements enregistrés. En plus de cette activité, à une profondeur de 1 à 5 kilomètres sous le niveau de la mer, des séismes indiquent probablement une réalimentation profonde de la chambre magmatique qui se trouve entre 0 et 500 mètres d’altitude (source : OVPF).



Dépêche du 24 avril 2007 :

L'activité sismique reste stable sous le Piton de la Fournaise, bien qu'un séisme ait été ressenti à 0h54 par la population du Tremblet (au sud de la zone active actuelle). L'étude des sismogrammes a montré qu'il s'agit d'un séisme très superficiel provoqué par l'instabilité de la plate forme de lave qui s'est mise en place dans l'Océan Indien sur la côte Est de l'île. Le directeur de l'observatoire volcanologique précise qu'un effondrement de cette plate forme n'est pas à exclure menaçant les petits bateaux situé à proximité de la côte. Par ailleurs, les coulées n'arrivent plus en mer (source : OVPF - IPGP).



Dépêche du 23 avril 2007 :

L'éruption se poursuit dans le Grand Brûlé, et est à l'origine d'un trémor très faible mais constant depuis environ une semaine maintenant. Les coulées, faites d'une lave dégazée, sont encore très bien alimentées, et s'écoulent très facilement. L'écoulement se fait, entre 650 m et 300 m d'altitude, dans un tunnel dont le toit s'est effondré ("skylight"). C'est au niveau de cette ouverture que, par débordements successifs, la lave édifie un hornito. La sismicité sous le Dolomieu est toujours présente, mais n'est détectée que par les stations sismiques sommitales (source: O.V.P.F.).



Dépêche du 21 avril 2007 :

L’éruption se poursuit au piton de la Fournaise. Ce n’est plus tellement la pression dans la chambre magmatique qui pousse le magma à s’écouler par le dyke qui débouche dans les pentes du Grand Brûlé à 650 mètres d’altitude. Les coulées de lave qui se forment ainsi de manière presque passive, ont un aspect quelques fois très massif. Le trémor reste plutôt stable dans les pentes du Grand Brûlé. Sous le cratère principal Dolomieu les stations sommitales enregistrent une activité sismique de type trémor persistante et des séismes sous le sommet sont toujours enregistrés. Les éboulements continuent au niveau de la paroi du cratère principal Dolomieu récemment agrandi, mais aucun nouveau panache de cendre n’a été observé (Source : OVPF).



Dépêche du 19 avril 2007 :

L'activité au Piton de la Fournaise est peut-être en cours d'arrêt. Le trémor est au plus bas, les volcanologues de l'Observatoire estiment que, si activité éruptive il y a encore, elle est très faible (source: O.V.P.F.).



Dépêche du 17 avril 2007 :

Le trémor associé à l'éruption dans le Grand Brûlé est toujours en baisse. Un survol effectué aujourd'hui par les volcanologues de l'Observatoire a permis de constater l'absence d'activité superficielle dans le Dolomieu. La sismicité caractérisant le dégazage type "Gaz Pistons" s'effectue donc sous le cratère. Les volcanologues en ont profité pour prendre des clichés impressionnants du "nouveau Dolomieu" , comme celui-ci, ou encore celui-là. (source et copyright des images: O.V.P.F.).



Dépêche du 17 avril 2007 :

L'activité effusive se poursuit dans le Grand Brûlé, près du rempart sud. Le trémor qui lui est associé est toujours en diminution, à l'inverse de la sismicité repérée au niveau du Dolomieu. La rythmicité de cette dernière incite toujours les volcanologues à penser à un dégazage type "gaz pistons" dans le Dolomieu, mais remettent en doute le fait que le magma soit déjà parvenu en surface, car ils n'ont observé aucune lueur sur leurs webcams. quand à d'éventuelles observations directes, elles n'ont pas lieu à cause du mauvais temps sur le massif (source: O.V.P.F.).



Dépêche du 16 avril 2007 :

L'activité éruptive se poursuit au Piton de la Fournaise. La coulée émise par la fissure éruptive provoque des incendies au niveau du rempart Sud. Le trémor a connu hier une légère hausse. Pour le moment aucune information concernant une éventuelle activité éruptive au Dolomieu, suspectée grâce à un dégazage particulier nommé "Gaz Pistons", n'a été fournie (source: O.V.P.F.).



Dépêche du 15 avril 2007 :

Depuis hier soir plus aucune fontaine de lave n'est active au Piton de la Fournaise sur la fissure éruptive. Une coulée est toujours alimentée, mais le trémor éruptif est en baisse depuis hier. Un fort dégazage très régulier, nommé "Gaz Pistons" par les volcanologues, est détécté par les sismomètres, et semble indiquer que du magma se trouve à faible profondeur sous le plancher du Dolomieu, voir est en cour d'éruption sur ce même plancher (source: O.V.P.F.).



Dépêche du 14 avril 2007 :

L'activité se maintient toujours sur la fissure éruptive. Des fontaines de lave d'une hauteur comprise entre 100 et 200m sont observées. Une seule coulée est encore visible, d'autres pouvant progresser en tunnel. La sismicité sous le Dolomieu s'est accentuée et est à nouveau très élevée (source: O.V.P.F.).



Dépêche du 13 avril 2007 :

L'activité éruptive se poursuit toujours au Piton, mais s'est intensifiée hier suite à fort séïsme de magnitude 3.5 (échelle non précisée) sous le Dolomieu. Cette secousse a été suivie par une nouvelle phase d'effondrement du Dolomieu, le nouveau cratère s'étant élargie à un point tel que le Bory adjacent est sur le point de s'affaisser aussi. Suite à cet événement sismique, le débit général de lave a augmenté: les fontaines sont devenues plus hautes, et les coulées sont mieux alimentées. Cependant, des agents de l'ONF ont pu constater ce matin une diminution du débit. Les volcanologues de l'Observatoire interpretent cette concordance des événements comme le résultat d'effondrements en cours à l'aplomb du Dolomieu, juste au-dessus de la chambre magmatique qui alimente l'éruption. Cet effondrement provoque de fortes secousses sismiques, et les fragments du toit de la chambre qui s'affaisse poussent le magma jusqu'à sa sortie dans le grand brûlé, augmentant ainsi momentanément le débit de l'éruption. Une fois ce "trop plein" évacué par la fissure à 500m, le débit diminue (sources: O.V.P.F.; Clicanoo).



Dépêche du 12 avril 2007 :

Le trémor éruptif, d'importance aléatoire, associé à la nouvelle phase débutée hier matin s'est stabilisé depuis. Les observations faites par des membres de l'O.N.F indiquent que des fontaines de lave sont actives, mais sont très faibles. Les laves sont visiblement très liquides. L'ONF, qui a de nouveau fait des observations ce matin , précise que les coulées sont plus lentes qu'hier. Pendant ce temps, le panache de gaz libéré pendant l'éruption de début avril se déplace au gré des vents, et est très attentivement suivi par satellite. Il se trouve en ce moment au-dessus de l'Australie, et est déjà très dilué et dépourvu de cendres volcaniques (sources: O.V.P.F., VAAC de Darwin).



Dépêche du 11 avril 2007 :

L'éruption qui illuminait le rempart sud de l'Enclos s'est achevée hier. Par la hauteur des fontaines (certaines sont montées à plus de 200m), la rapidité des coulées et leur arrivée en mer (qui constitue toujours un spectacle exceptionel), et surtout par l'ampleur de l'effondrement du Dolomieu (rien de tel ne s'est produit là-haut depuis 1920, à un moment où extrêment peu de personnes montaient au Dolomieu), cette éruption restera dans la mémoire de toutes celles et ceux qui y ont assisté (source: Clicanoo).



Dépêche du 11 avril 2007 :

Deux nouvelles coulées ont été repérées ce matin au Piton de la Fournaise. La première longe le rempart du Tremblet tandis que la seconde, qui arrive en mer, s'est mise en place sur le champs de lave des jours derniers, en cours de refroidissment. Les relevés sismiques indiquent que le trémor apparait de manière plus ou moins régulière et sporadique sur les sismomètres de l'observatoire volcanologique. Aucune activité type "fontaine de lave" ne s'est mise en place, en tout cas pour le moment (source: comm. pers.; O.V.P.F.)



Dépêche du 10 avril 2007 :

L'éruption se poursuit, sans changement de style. La webcam du Piton Partage permet d'observer la formation de panaches de cendres dans le Dolomieu provoqués par une activité phréatomagmatique et des effondrements qui se poursuivent (source: webcam Piton Partage).



Dépêche du 08 avril 2007 :

Des fontaines de lave de 50 à 100 mètres de haut se maintiennent à un seul endroit dans les pentes du Grand Brûlé alors qu'aucune coulée n'a été observée ce matin. La lave s'écoule probablement dans des tunnels. Le trémor est au même niveau qu'au début de l'éruption mais l'activité sismique sous le sommet a baissé. Des éboulements ont lieux dans le cratère et des blocs de 10 à 30 cm de diamètre ont été projetés sur le côté nord (source : le Directeur de l'OVPF Thomas Staudacher).



Dépêche du 07 avril 2007 :

L'effondrement pressentis par les volcanologues au niveau du Dolomieu a débuté ce matin entre 00h00 et 02h00 du matin. Une zone d'environ 600m et 200 m de profondeur est en cours d'affaissement, ce dernier étant accompagné par une activité phréatomagmatique qui se manifeste par une activité explosive plus ou moins régulière pour le moment (en moyenne 1 explosion/min). Les cendres retombent sur la partie sommitale de l'Enclos. Le volume effondré a été estimé pour le moment à une vingtaine de millions de m3, mais continue de s'aggrandir puisque l'une très importante sismicité continue d'être enregistrée dans la zone. Le trémor éruptif, quand à lui, montre une tendance à la baisse depuis hier après-midi (1/3 de sa valeur maximale aujourd'hui), et les fontaines de lave sont moins hautes qu'hier. Pour le moment aucune sismicité particulière n'est détectée au Tremblet, mais la surveillance se maintient (sources: O.V.P.F.; clicanoo).



Dépêche du 07 avril 2007 :

Un survol du Piton de la Fournaise a permis ce matin à l'Observatoire volcanologique de préciser que l'effondrement du Dolomieu a eu lieu sur presque toute sa surface (1000 par 700 mètres) et sur une profondeur de 300 mètres. Le volume de l'effondrement peut être estimé à 50 millions de mètres cubes ! L'Observatoire précise que d'autres effondrements plus importants pourraient encore se produire si l'on en croit l'étude de la sismicité actuelle. Le panache, impressionnant (de très belles images sur le site du Journal de l'Ile, Clicanoo.com) se dirigeait ce matin vers le Nord et le Nord-nord-est, des cheveux de Pelé étant observés à Bras Panon et dans l'Est de l'île (source : OVPF). Vous pouvez aussi consulter ce reportage video paru sur TF1 en cliquant ici.



Dépêche du 06 avril 2007 :

La préfecture a demandé aujourd'hui l'évacuation de 206 personnes du Tremblet, du fait de la proximité du village du site de l'éruption. Tous ne sont pas partis, mais la plupart de ceux qui sont restés se tiennent prêts. Suite à l'augmentation de l'activité éruptive, des chutes de cendres et de cheveux de Pelée ont recouvert le village ce matin, ne faisant ainsi qu'accroitre la peur des habitants de voir une éruption hors enclos se produire. Celle-ci n'est toujours pas d'actualité puisqu'aucune sismicité anormale n'est détectée dans la zone de l'éruption (source: Clicanoo).



Dépêche du 06 avril 2007 :

L'activité du Piton augmente encore. Le débit des coulées est d'environ 100m3/sec et la hauteur de fontaines atteint 100m. La sismicité sous le Dolomieu est toujours très importante avec de nombreuses secousses dont certaines atteignent une magnitude 3. Cette sismicité est interprétée par les volcanologues de l'O.V.P.F comme étant la propagation vers la surface d'une zone d'effondrement, hypothèse confortée par la migration des foyers sismiques vers la surface, et par le rétrécissement important du Dolomieu. Pour le moment aucune sismicité anormale n'a été détectée dans la zone du Tremblet, mais les volcanologues de l'O.V.P.F recommandent fortement de faire de nombreuses observations visuelles pour indiquer tout changement suspect (apparition de fumerolles ou de fissures...). Au vue de ce qui se passe dans la zone sommitale, nous ne pouvons que conseiller de ne pas y accéder pour le moment, car une phase d'effondrement dans la zone du Dolomieu peut s'accompagner d'une très violente activité explosive (source: O.V.P.F.).



Dépêche du 05 avril 2007 :

Des émanations de gaz ont été emportées par le vent sur la côte sud de l'île de la Réunion à plus d'une dizaine de kilomètres des coulées actives, au-dessus de la commune de Saint Joseph. Quatorze élèves de différents établissements scolaires ont été placé en observation médicale. Heureusement l'intoxication est sans conséquences graves. Le dioxyde de soufre est émis en quantité importante lors des éruptions. Il peut non seulement provoquer une gène respiratoire mais aussi, au contact des bronches ou du liquide oculaire, se transformer en acide sulfurique comme le précise l'Observatoire Réunionais de l'Air. Tous les risques liés aux gaz volcaniques et pouvant notamment provoquer des crises d'asthme sont à prendre sérieusement en considération à l'île de la Réunion. D'autre part l'éruption en cours produit des cheveux de Pélé, fils de lave dur et cassant comme du verre. Emportés par le vent dans le Sud-est et le Sud de l'île ces fils se déposent dans les réserves d'eau potable, les pâturages et les zones cultivées. Ils constituent ainsi un danger pour l'homme et surtout pour le bétail (source : Clicanoo le journal de l'Ile).



Dépêche du 05 avril 2007 :

L'activité éruptive est en hausse au Piton de la Fournaise. Le dernier bulletin de l'OVPF indique que la hauteur des fontaines de lave est plus importante qu'en début d'éruption, et que le trémor éruptif est lui aussi en hausse. La sismicité localisée sous le Dolomieu, très élevée puisqu'elle atteint maintenant environ 1000 secousses par jour, inquiète toujours les volcanologues, car elle pourrait être le signe d'une phase d'affaissement dans la zone sommitale (cf bulletin précédent). Pour le moment, aucune sismicité supplémentaire n'a été enregistrée au niveau de la zone éruptive, ni plus bas, ce qui laisse supposer qu'aucune fissure ne se propage. Des fumées suspectes ont été observées dans la paroi du Tremblet, et une prospection est en cours par les membres de l'OVPF. L'hypothèse d'une éruption hors Enclos, si elle n'est pas exclue, ne semble néanmoins pas d'actualité pour le moment (source: O.V.P.F.).



Dépêche du 04 avril 2007 :

La persistance d'une très forte sismicité sous le sommet du Piton de la Fournaise inquiète les volcanologues de l'Observatoire. En effet, de fortes secousses (jusqu'à magnitude 3, du jamais vu depuis l'ouverture de l'observatoire) suivies d'épisode de trémor, symptomatiques de la migration de magma, les incitent à penser qu'une phase d'effondrement pourrait survenir assez rapidement dans la zone sommitale. Le fait est que les éruptions à répétition depuis plusieurs années ont libéré un peu de place dans les entrailles de l'édifice, et le poids des laves accumulées en surface pourrait provoquer cet effondrement. Si ce scénario, qui s'est déjà produit en 1986, se réalise, de fortes explosions sont à craindre. Et ce d'autant plus que si de l'eau de l'Océan indien parvient à s'infilter au coeur de l'édifice, la violence des explosions sera décuplée. Cette activité dite "Phréatomagmatique" a déjà été observée, entre autres, en 1791 et 1860 (chutes de cendres répértoriées jusqu'à 30 km vers l'Est) sur le volcan. En tenant compte du fait que l'activité touristique est importante au Piton de la Fournaise, on comprend que la situation peut rapidement devenir critique en terme de gestion de risques. Il est donc encore plus important maintenant de tenir compte des bulletins émis par les volcanologues de l'Observatoire, qui exercent une surveillance permanente pour tenter d'anticiper une éventuelle évolution de l'éruption (source: Clicanoo, ACTIV).



Dépêche du 03 avril 2007 :

Après la très courte phase éruptive de samedi, une nouvelle éruption s'est déclenchée hier sur le Piton de la Fournaise. Cette fois, la fissure éruptive s'est ouverte à basse altitude, soit 600m, dans le Grand Brûlé à proximité du rempart du Tremblet. Rapidement des fontaines de lave se sont mises en place au niveau de la fissure, suivies de coulées de lave dévalant vers la route nationale qui a été coupée à 15h15 et 17h20 par deux coulées. Un bras de coulée a ensuite fini par atteindre la mer à 21h25. Cette éruption spectaculaire est toujours en cours à l'heure actuelle. (source: journal Clicanoo)



Ses éruptions historiques
Les éruptions historiques pour le volcan Piton de la Fournaise
Autres volcans : photos et vidéos de volcans
Les photos de volcans et vidéos de volcans de l'ACTIV
ACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en VolcanologieACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en Volcanologie
Rechercher un volcan
Recherchez un volcan grâce à son nom
Listes de volcans
Recherche de volcans par listes
L'activité de l'année du volcan Piton de la Fournaise
Remonter dans le texte
Descendre dans le texte
  Année 2015 :

        •  Mois de février


  Année 2014 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre
        •  Mois de juillet
        •  Mois de juin


  Année 2011 :

        •  Mois de novembre
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2010 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre
        •  Mois de septembre
        •  Mois de janvier


  Année 2009 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre
        •  Mois d'août
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2008 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre
        •  Mois de septembre
        •  Mois d'août
        •  Mois de janvier


  Année 2007 :

        •  Mois de mai
        •  Mois d'avril
        •  Mois de mars
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2006 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre
        •  Mois de septembre
        •  Mois d'août
        •  Mois de juillet
        •  Mois d'avril
        •  Mois de janvier


  Année 2005 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre
        •  Mois de février


Revenir au début du texte