Localisation du volcan Tungurahua

Nom : Tungurahua
Région/Pays : Cordillière Royale / Equateur
Lat./Long. : 1.47 S/78.44 W
Alt. : 5023 m

Suivi de l'activité éruptive ou des éruptions volcaniques pour le volcan Tungurahua au cours du mois de juillet 2006 :


Dépêche du 31 juillet 2006 :

L'activité connait à nouveau depuis avant-hier 15h00 (heure locale) une légère augmentation qui se manifeste autant dans le registre sismique (augmentation du nombre et de l'intensité des secousses) que sur le plan des manifestations de surface (augmentation du dégazage marquée par une taille plus importante du panache et un bruit (grondement) plus important). Au moment du rapport émis par l'Institut de Geophysique (hier 15h00 heure locale), aucune explosion n'avait été enregistrée, et les bulletins émis par le VAAC de Washington entre hier soir et ce matin semblent indiquer que la situation n'a pas évolué depuis hier après-midi. L'intense dégazage entraine des quantités variables (mais généralement faibles) de cendres volcaniques qui sont retombées hier à Pillate, Juive, Cotaló, Pelileo et Pondoa (sources: Institut de Géophysique d'Equateur, VAAC de Washington).



Dépêche du 30 juillet 2006 :

L'activité sismique au Tungurahua demeure élevée, avec une tendance légère vers la diminution. L'activité éruptive se résume pour l'instant à un dégazage intense, entrainant presque en permanence des cendres. Le bruit du dégazage est régulièrement audible aux postes d'observations, bien qu'il soit plus faible qu'auparavant. Aucune explosion ne s'est produite dpeuis plusieurs jours maintenant (source: Institut de Géophysique d'Equateur).



Dépêche du 27 juillet 2006 :

L'activité éruptive du Tungurahua, bien qu'encore élevée, semble s'être stabilisée aussi bien du côté de la sismicité que des phénomènes observés dans le cratère sommital. Depuis le dernier rapport concernant le volcan, daté du 24 juillet, aucune explosion n'a été enregistrée, mais une émission continue de gaz, chargée de cendres (exhalaison), a formé un panache de 2 km de haut hier matin à 8h41 (heure locale) (source: Institut de géophysique d'Equateur).



Dépêche du 24 juillet 2006 :

Hier, à 13h31 (heure locale), une explosion de faible importance a généré une nouvelle coulée pyroclastique qui a parcouru quelques centaines de mètres en direction de la ravine Mandur. Aucun signe précurseur de l'explosion n'a été detecté. Au total se sont 16 explosions qui ont été comptabilisées hier, dont celle de 00h05 heure locale qui a fait fortement vibrer les fenêtres des villages de Runtún, Juive, Pillate, Baños et Guadalupe. Les chutes de pluies n'ont pas encore entrainé la formation de lahars, mais il est important que les populations (locaux et touristes) se tiennent informés de la météo et de l'état des routes avant de prendre des routes proches de l'édifice (source: Institut de Geophysique d'Equateur).



Dépêche du 23 juillet 2006 :

L'activité éruptive du Tungurahua, toujours élevée, semble être entrée dans une phase de stabilité. Hier, ce sont 20 explosions qui ont secoué le sommet du stratovolcan. Une, en particulier, a très fortement fait vibrer les vitres de la ville de Banõs (source: I.G.d'Equateur).



Dépêche du 22 juillet 2006 :

L'activité éruptive est à nouveau en légère augmentation sur le Tungurahua. Trois nouveaux écoulements pyroclastiques ont affecté la partie supérieure du stratovolcan. Elles se sont canalisées dans les ravines Juive Grande, Cusúa et Achupashal, mais sont restées faibles et non dangereuses. L'activité explosive a aussi donné naissance à une colonne de cendres de 5 km de hauteur, sans signes précurseurs avérés. Preuve est ainsi faite que même si l'éruption demeure beaucoups moins importante que lors du paroxysme des 14 et 15 juillet, les conditions sont réunies pour que l'activité puisse donner naissance à des phénomènes potentiellement dangereux. Les populations (locales ou touristes) doivent donc impérativement se tenir au courant de l'évolution de la situation (source : I.G. d'Equateur).



Dépêche du 21 juillet 2006 :

L'activité éruptive se poursuit au sommet du stratvolcan Tungurahua. Elle se fait néanmoins de moins en moins violente, et les volcanologues Equatoriens considèrent comme peu probable que de nouveaux paroxysmes, semblables à ceux des 14 et 15 juillet, se reproduisent à court terme. Toutefois la surveillance reste, comme d'habitude, maximale (source: I.G. d'Equateur).



Dépêche du 20 juillet 2006 :

L'activité éruptive se maintient toujours à un niveau élevé sur le Tungurahua. Des explosions modérées à fortes se suivent à une fréquence moyenne de 17 explosions par jour (source: IG d'Equateur).



Dépêche du 19 juillet 2006 :

Le ministère des Affaires Etrangères et le bureau du président Equatorien, Alfredo Palacio, ont précisé les dégats qu'a engendré l'activité paroxysmale du Tungurahua. Elle a détruit 19000 hectares de terres cultivées (12 000 à Chimborazo, et 7 000 à Tungurahua). Plusieurs villages, dans lesquels étaient cultivés maïs, pommes de terre et céréales, ont été sévèrement touchés, affectant directement 13 000 personnes et les cheptels. Plus de 1 000 familles ont été évacuées dans les villages de Bilbao et Cusua, et une décision similaire a été prise pour les villages de Juive et Ponton. Le gouvernement a décidé lundi de débloquer 4.9 millions de dollars, et a déjà fourni une aide de 300 000 dollars pour fournir de la nourriture, de l'eau potable et des médicaments aux réfugiés (source: Xinhuanet)



Dépêche du 19 juillet 2006 :

Après sa phase éruptive paroxysmale, l'activité du Tungurahua est en diminution. Les explosions, toujours présentes, sont d'importance moyenne, et aucune coulée pyroclastique n'a été observée depuis avant-hier (source: IG d'Equateur).



Dépêche du 18 juillet 2006 :

Le Tungurahua a de nouveau émis une coulée pyroclastique hier après-midi (15h20 heure locale). L'activité explosive sommitale se poursuit, alternant avec des périodes de calme de plusieurs heures. Les explosions sont toutefois moins puissantes que les jours précédents, formant quand même des panaches de plus de 5000 m de hauteur. Les conséquences de cette phase éruptive paroxysmale sont importantes: Patriciio Donoso, président de la Chambre d'Agriculture, a déclaré hier que ce sont plus de 15 000 hectares de terres ont été détruites, et que le bétail avait lui aussi été sévèrement touché par les retombées de cendres. Au total, ce sont plus de 5 500 personnes, habitant à proximité du volcan, qui ont été évacuées. De fortes craintes sont émises pour le village de Baños, fort de 15 000 habitants, et qui se trouve au fond d'une vallée très encaissée et à proximité de l'édifice, topographie particulièrment désaventageuse car elle canalise les écoulements pyroclastiques et les coulées de boue (sources: Institut de Géophysique d'Equateur, Reuters).



Dépêche du 17 juillet 2006 :

Ces dernières 24 heures après l'explosion de ce vendredi 14 juillet, la plus grande depuis 1999, et l'évacuation de 3600 personnes, le volcan continue à montrer une activité hautement dangereuse. 6 écoulements pyroclastiques et deux colonnes de cendres de 6 et 4 km de hauteur ont été observés. Les périodes de calme et d'explosions se succèdent.



Dépêche du 16 juillet 2006 :

Après l'importante éruption hier dans la nuit, l'activité au Tungurahua a fortemeent décrue et sur place on ne note plus maintenant qu'une faible émission de cendres et de vapeur au sommet.



Dépêche du 15 juillet 2006 :

Cette nuit le Tunguruahua a connu une forte éruption vers 2h00 GMT avec émission d'un important panache de cendres se dirigeant dans toutes les directions autour de l'édifice. Ce panache est cependant essentiellement dirigé vers le SO du volcan (jusqu'à 80 km dans cette direction contre 20 km vers l'est). Le dernier rapport du VAAC Darwin (à 5h42 GMT) indique que l'éruption majeure a maintenant cessé mais on observe toujours dans l'atmosphère un nuage de cendres, vapeur et SO2 sur une grande partie sud de l'Equateur.



Dépêche du 14 juillet 2006 :

L'activité éruptive se poursuit au Tungurahua. Les villageaois peuvent observer des explosions stromboliennes qui projettent blocs et bombes qui recouvrent toute la partie sommitale de l'édifice. Le sons des explosions est toujours clairement audible depuis Ambato, et les vitres des villages vibrent régulièrement. Le meilleur moment pour l'observation est la nuit, car toute la journée le massif est dans les nuages (source: Institut de Géophysique d'Equateur).



Dépêche du 07 juillet 2006 :

Tout comme les jours précédents, l'activité explosive strombolienne du Tungurahua est à un niveau très élevé. Les explosions font toujours vibrer les vitres des fenêtres dans les villages proches. Certaines d'entre elles ont été clairement vues et entendues depuis Ambato, ville située à 32 km à vol d'oiseau, au Nord Ouest de l'édifice. Le dégazage important qui accompagne cette activité donne naissance à un panache de gaz faiblement chargé de cendres, permanent et dont la hauteur varie de plusieurs centaines de mètres à plus d'un kilomètre (source: I.G. de Ecuador).



Dépêche du 05 juillet 2006 :

L'activité éruptive est toujours très élevée sur le Tungurahua. Les explosions stromboliennes, ainsi que les phases de dégazages qui suivent, sont toujours très importantes, et continuent de faire vibrer les vitres des maisons de tous les villages localisés à proximité de l'édifice. Les "coups de canon", marqueurs sonores de l'activité strombolienne, sont maintenant régulièrement entendus depuis Ambato. Du point de vue de la sismicité, le registre des secousses est toujours le même: trémors liés aux mouvements des divers fluides à l'interieur du cône volcanique (magma, gaz...) et secousses liées aux explosions stromboliennes dominent les enregistrements, mais leur nombre ne cesse d'augmenter depuis plusieurs jours. Cette activité strombolienne peut se révéler, pour les personnes proches de l'édifice, impressionnante et générer de l'inquiétude, mais elle n'est pas une menace directe pour les habitants des villages proches. Toutefois, il est vivement recommandé aux populations locales et aux touristes de se tenir informé de l'évolution de l'activité éruptive (source: I.G. de Ecuador).



Dépêche du 03 juillet 2006 :

L'activité éruptive du Tungurahua est toujours élevée. Le nombre d'explosions est toujours très important, et certaines détonations font vibrer vitres et murs des maisons dans les villages proches, certaines ont même été entendues à Ambato (32 km au Nord Ouest, à vol d'oiseau). Suite à certaines explosions, des chutes cendres claires ont été rapportées, avant-hier, dans les villages de Choglontus et El Manzano (source: IG de Ecuador).



Ses éruptions historiques
Les éruptions historiques pour le volcan Tungurahua
Autres volcans : photos et vidéos de volcans
Les photos de volcans et vidéos de volcans de l'ACTIV
ACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en VolcanologieACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en Volcanologie
Rechercher un volcan
Recherchez un volcan grâce à son nom
Listes de volcans
Recherche de volcans par listes
L'activité de l'année du volcan Tungurahua
Remonter dans le texte
Descendre dans le texte
  Année 2013 :

        •  Mois de mai
        •  Mois d'avril
        •  Mois de mars
        •  Mois de janvier


  Année 2012 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de septembre
        •  Mois d'août
        •  Mois de juillet
        •  Mois de juin
        •  Mois de mai
        •  Mois d'avril
        •  Mois de mars
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2011 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'août
        •  Mois de juillet
        •  Mois de mai
        •  Mois d'avril
        •  Mois de janvier


  Année 2010 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois de juillet
        •  Mois de juin
        •  Mois de mai
        •  Mois d'avril
        •  Mois de mars
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2009 :

        •  Mois de juin
        •  Mois de mai
        •  Mois d'avril
        •  Mois de mars
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2008 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois d'août
        •  Mois de juillet
        •  Mois de juin
        •  Mois de mai
        •  Mois d'avril
        •  Mois de mars
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2007 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre
        •  Mois de septembre
        •  Mois d'août
        •  Mois de juillet
        •  Mois de juin
        •  Mois de mai
        •  Mois d'avril
        •  Mois de mars
        •  Mois de février


  Année 2006 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre
        •  Mois de septembre
        •  Mois d'août
        •  Mois de juillet
        •  Mois de juin
        •  Mois de mai
        •  Mois d'avril
        •  Mois de mars
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2005 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois d'août
        •  Mois de juin
        •  Mois de janvier


  Année 0000 :

        •  Mois


Revenir au début du texte