Nom : Piton de la Fournaise
Région/Pays : île de la Réunion / France
Lat./Long. : 21.23 S/55.71 E
Alt. : 2631 m

Les éruptions volcaniques du volcan Piton de la Fournaise. Retrouvez l'historique des éruptions et l'activité du volcan Piton de la Fournaise décrite éruption par éruption :

Date de l'éruption : Du 30-08-2006 au 01-01-2007

Résumé :
Cette nouvelle phase éruptive débute à 11h35, le 30 août 2006 sous les yeux médusés d'un groupe d'étudiants en volcanologie, sur place depuis plusieurs jours pour réaliser des mesures géophysiques (Potentiel Spontané). Après une courte activité sismique une fissure s'ouvre au fond du Dolomieu, près du rebord sud-est, et laisse s'échapper de petites fontaines de lave accompagnant une activité effusive. La fissure ayant coupé le bord du Dolomieu, les coulées s'épanchent aussi bien sur son plancher que sur son flanc est. L'activité externe s'arrête dans la nuit même tandis que, petit à petit, l'activité se concentre sur une seule bouche, sur le plancher du Dolomieu. Au bout d'une semaine, l'un des plus gros cônes parasite du Piton de la Fournaise s'est édifié, et est baptisé "Piton de la Wouandzani" par les volcanologues de l'Observatoire. La situation va perdurer à l'identique jusqu'au 09 octobre, date à laquelle le dyke qui alimente l'éruption atteint la surface à une centaine de mètres au sud-ouest du Piton la Wouandzani et donne naissance à un second cône, appelé "Piton La Moinama" le 20 novembre. Dès lors qu'il apparait, l'activité va quitter La Wouandzani, qui finit par s'affaisser sur lui-même. L'activité effusive, quand à elle, est constante pendant toute l'éruption, et envahi un peu plus chaque jour le fond du Dolomieu. Celui-ci est complètement rempli début décembre et commence à déborder vers l'est par une petite échancrure. Le front de ces nouvelles coulées atteint la cote 1500m le 15 décembre, et ne sont plus qu'à 750 m le 21 décembre. Au Dolomieu, la situation continue d'évoluer avec la mise en place d'un troisième cône à partir du 21 décembre, qui s'édifie entre La Wouandzani et Moinama. Très actif, il est le siège d'une activité explosive qui projette des fragments de lave jusqu'à une cinquantaine de mètres de hauteur. Ce nouvel arrivant marque en fait une forte recrudescence de l'activité, qui est aussi marquée par une effusion plus importante dans le Dolomieu, et la mise en place de deux petits cônes parasites, dont un qui est apparu sur le flanc de La Wouandzani. Mais cette recrudescence s'avère en fait être le "Chant du Cygne" de cette éruption, qui se termine brutalement le 01 janvier à 00h57, en quelques minutes. Au total, elle a émis environ 20 millions de m3 de lave, édifié cinq cônes dans le Dolomieu, et changé complètement la morphologie de ce dernier. Belle éruption!

Lieu de l'éruption : Sud-est du Dolomieu


Date de l'éruption : Du 20-07-2006 au 14-08-2006

Résumé :
Après une légère augmentation de la sismicité dans la zone sommitale, entamée début avril 2006, une nouvelle phase éruptive débute le 20 juillet vers 4h du matin. Il s'agit d'une activité effusive qui a débuté sur le versant Sud-Sud Ouest du Dolomieu. Une première fissure, assez petite et ouverte au Sud du Bory, donne naissance aux premières coulées, puis est suivie de l'ouverture d'une seconde fissure, ouverte au sud du Dolomieu, et dont les coulées bifurquent rapidement vers l'Est en direction du Piton Chateau-Fort. La première fissure s'épuise rapidement et s'arrête de fonctionner le jour même de son ouverture, tandis que la seconde est le siège d'un faible activité explosive type "fontaine", qui projette des lambeaux de lave à une dizaine de mètres de hauteur. Les coulées ne sont pas très alimentées et leur progression est lente. Elles occasionnent toutefois des dégâts importants car elles détruisent une station sismique installée quelques semaines auparavant et une station inclinomètrique. L'activité reste stable pendant plusieurs jours, et les coulées se mettent en tunnel, devenant alors invisibles bien que toujours actives. Elle ne ressortiront que le 06 août, à quelques centaines de mètres du rempart Sud de l'Enclos Fouqué. Pendant ce temps, l'accumulation des retombées des fontaines de lave édifie un nouveau cône baptisé Piton de la Paix par les volcanologues de l'observatoire. Dès le début du mois d'août, l'intensité du trémor faiblit lentement et ne remonte que la 14 août, jour où il s'arrête brusquement, signant la fin de cette éruption.

Lieu de l'éruption : flanc sud-ouest du Dolomieu


Date de l'éruption : Du 26-12-2005 au 18-01-2006

Résumé :
Après la fin de la très brève éruption du 29 novembre, la sismicité est restée calme pendant quelques jours, avant d'augmenter à nouveau à partir du 01 décembre. Cette sismicité est située sous le Dolomieu, et semble être dû à des réajustements sous-terrains suite aux vidanges qu'ont représenté les éruptions d'octobre et novembre. A partir du 19 décembre, une nouvelle inflation est mesurée dans la zone sommitale. A partir du 26 décembre une crise sismique commence, en début d'après-midi, mais les foyers des secousses se déplacent progressivement vers le nord-est: un dyke empli de magma est en train de migrer, en sous-terrain, en direction du rempart du Nez-Coupé de Saint Rose, et fait donc peser la menace potentielle d'une éruption hors Enclos. A 17h15 (heure locale) une première fissure éruptive, essentiellement (et faiblement) effusive, s'ouvre à 1km à l'est du cratère Magne, non loin du cratère Faujas, à l'altitude d'environ 2000m. La migration du dyke se poursuit toutefois et c'est à 22h40 (heure locale) qu'une seconde fissure éruptive s'ouvre, directement dans le rempart de l'Enclos, commençant à envahir la Plaine des Osmondes de coulées de lave, tandis que le spectacle ahurissant d'une fontaine de lave quasiment horizontale illumine le Nez Coupé de Sainte Rose (cf images d'Aline Peletier sur le site). La première fissure éruptive s'est rapidement tarie et ne fonctionne déjà plus le lendemain. Le 27 décembre, les coulées ont débordé de la Plaine des Osmondes et s'épanchent en partie dans le Grand Brûlé à partir du 28. Le trémor faiblit assez rapidement, pour ne plus être qu'au quart de sa valeur maximale le 29 décembre. La fontaine de lave active dans le Rempart provoque la chute de cheveux de Pélée jusque dans les communes de St Joseph, St Phillipe et Ste Rose, et la sismicité connait un regain d'importance régulier jusqu'au 09 janvier 2006, faisant crainde aux volcanologues que le dyke qui alimente l'éruption ne reprenne sa course vers l'etxérieur de l'Enclos. Pendant tout le début du mois de janvier, l'activité reste globalement stable, les coulées emplissant petit à petit la Plaine des Osmondes, le front de certaines arrivant à un peu plus de 2km de distance de la route nationale. Après le 09 janvier la sismicité diminue, et laisse suggérer que l'activité de fontaine de lave s'est arrêtée probablement le 12 janvier. Le trémor éruptif s'arrête définitivement le 18 janvier, marquant ainsi la fin de cette éruption.

Lieu de l'éruption : Rempart du Nez Coupé de Sainte Rose


Date de l'éruption : Du 29-11-2005 au 29-11-2005

Résumé :
Après plusieurs semaines d'activité sismique et de déformation, qui font suite à l'éruption du 04 au 17 octobre, une nouvelle éruption débute le 29 novembre 2005 à 06h25, après 26 min de crise sismique. Un pilote d'hélicoptère rapporte à l'observatoire avoir vu une fissure éruptive, orientée nord-sud, ouverte dans le plancher (côté ouest) du Dolomieu, mais se prolongeant vers le Nord, en dehors de ce dernier. Une reconnaissance par les volcanologues permet de préciser que le point d'émission principal sur cette fissure se localise sur le flanc nord du Dolomieu, au-dessus des Pitons Kapor et Célimène, et laisse s'échapper de rapides coulées, sans fontaine de lave. Le trémor diminue rapidement dans la journée pour cesser le jour-même. La seule victime à déplorer dans cette courte crise est l'extensomètre SOUFRIERE, qui est soit tombé dans la fissure éruptive, soit a été recouvert par les coulées.

Lieu de l'éruption : Non connu


Date de l'éruption : Du 04-10-2005 au 17-10-2005

Résumé :
Après une heure d'activité sismique peu intense, accompagnée d'une déformation sommitale, une nouvelle éruption débute le 04 octobre 2005 à 14h26 (heure locale), marquée (comme souvent) par l'apparition du trémor sur les sismomètres de l'Observatoire Volcanologique. Trois fissures éruptives, donnant coulées et petites fontaines de laves (10-15 m de haut) se sont ouvertes dans la zone du Piton Kaf. Dès le lendemain, le trémor a déjà diminué de moitié et reste faible jusqu'au 08 où il remonte. Les phénomènes éruptifs (coulées et fontaines) restent confinées dans le Dolomieu et forment un nouveau cône dans lequel barbotte un petit lac de lave, les coulées recouvrant progressivement le fond du Dolomieu. L'activité, notemment sismique, reste alors parfaitement stable jusqu'au 14 octobre où le trémor commence à montrer des signes de faiblesse, tandis que les coulées continuent de se répandre au fond du Dolomieu. Le 17 octobre, alors que le trémor était encore assez élevé malgré sa tendance à diminuer, il s'arrêtre brutalement à 13h10, signant la fin de l'éruption. Au final, cette phase a recouvert plus de 50 % de la surface du plancher du cratère sommital.

Lieu de l'éruption : Dolomieu


Date de l'éruption : Du 17-02-2005 au 01-03-2005

Résumé :
Cette éruption, qui débute le 17 février dans la Plaine des Osmondes, a fait peser la crainte assez importante de se manifester hors Enclos. Une première phase, débute le 17 par l'ouverture de 2 fissures éruptives fortement effusives à 1600 m (ouverte le 17) et 1200 m (ouverte le 18) d'altitude. Les coulées envahissent rapidement la Plaine des Osmondes et débordent dans les pentes du Grand Brûlé. Rapidement l'intensité du trémor éruptif s'attenue, tout comme la vitesse des coulées. Cette première phase s'arrête le 20, et une seconde phase prend le relai dès la 22, sur la fissure à 1600m qui émet une seconde série de coulées. Une troisième fissure s'ouvere à proximité du rempart, non loin de la fissure à 1200m, et laisse s'échapper des coulées très fluides qui s'étalent dans la plaine des Osmondes: la crainte d'une éruption hors Enclos se renforce. Le 23, les coulées débordent de la Plaine des Osmondes et deviennent visibles depuis la route nationale, dans les pentes du Grand brûlé. Elles finissent par arriver en mer le 24 ou le 25, alors que des fontaines de lave s'échappent (de la fissure à 1600 m?), mais les coulées se tarissent vite. Dans la nuit une nouvelle fissure éruptive s'ouvre dans le Trou à Sable et laisse à son tour s'échapper des coulées qui sont peu rapides. Le trémor chute dès le soir du 26 et l'activité sur les différentes bouches éruptives cesse. L'éruption est officiellement terminée le 01 mars. La totalité des événements a été accompagné d'une forte sismicité sous le sommet du Dolomieu, probablement associée à des phases de déstabilisations souterraines liées à la vidange de la poche magmatique qui a alimenté cette éruption.

Lieu de l'éruption : Plaine des Osmondes


Date de l'éruption : Du 02-05-2004 au 03-10-2004

Résumé :
C'est une éruption a rebondissements lors de laquelle le volcan va jouer avec les nerfs des volcanologues. La Fournaise va en effet, durant 5 mois, se réveiller et se rendormir à plusieurs reprises, parfois très rapidement, au niveau du Dolomieu, au sud-sud-ouest du cratère Bory et sur le flanc est. Les phases d'inflation/déflation et l'activité sismique vont rester à des niveaux élevés même pendant les phases de repos. La phase majeure a lieu de mi-août à début septembre le long d'une fissure ouverte dans le cratère Dolomieu et se propageant au-delà sur le flanc est. L'évent principal est à 2150 m d'altitude. Des coulées dévalent jusqu'en mer coupant largement la route nationale, formant deux plate-formes de lave et un cône pyroclastique sur l'une d'elle suite au contact violent de l'eau et de la lave. Pour la première fois à la Réunion on observe la formation de pillow-lavas à 50 m de profondeur face aux plate-formes.

Lieu de l'éruption : Zone sommitale et flanc est


Date de l'éruption : Du 16-11-2002 au 03-12-2002

Résumé :
Cette éruption se déroule sur le flanc est du cône Dolomieu, entre 1900 et 1600 m d'altitude. Fin novembre, les coulées de lave descendent jusque sur les basses pentes du volcan en empruntant des tunnels de lave entre le cône à 1600 m et 1200 m d'altitude. Alors que la partie basse de la fissure éruptive est le lieu d'une importante activité explosive (fontaines de lave) et qu'un lac de lave temporaire apparaît, les coulées coupent la route nationale le 29 novembre et arrivent en mer le lendemain. A la fin de l'éruption le soutirage de magma a créé des effondrements dans les cratères Bory et Dolomieu.

Lieu de l'éruption : Flanc est


Date de l'éruption : Du 23-06-2000 au 30-07-2000

Résumé :
Courant juin 2000 d'importantes phases de déformation sont enregistrées ainsi qu'une grosse activité sismique. L'éruption fissurale latérale se déclenche entre 2100 et 1800 m sur le flanc sud-est le 23 juin vers 18h. L'activité explosive est faible à modérée avec plusieurs fontaines de lave de 50 m de haut. Les coulées descendent jusqu'à 580 m d'altitude. 48h plus tard l'activité se calme mais des coulées continuent de s'épancher autour du cône en formation à 1800 m d'altitude. Un lac de lave s'installe dans le cratère du cône. Cette situation va durer plus de trois semaines.

Lieu de l'éruption : Flancs est et sud-est


Date de l'éruption : Du 09-03-1998 au 20-09-1998

Résumé :
Après 63 mois d'attente, durée de repos exceptionnelle pour le Piton de la Fournaise, le volcan se réveille au printemps 98. Cette nouvelle éruption latérale va durer 6 mois. Les fissures actives s'ouvrent de part et d'autre de la zone sommitale et vomissent des fontaines de lave et des coulées. A prtir de début juillet, les coulées arrivent dans les secteurs végétalisés des Grandes Pentes. Beaucoup de coulées circulent en tunnel permettant à la lave de parcourir plus de 10 km et d'arriver à 350 m d'altitude. En août nouveaux épanchements de lave dans le même secteur : la lave s'arrête à 3 m de la route nationale. En fin d'éruption un lac de lave temporaire s'installe dans le nouveau cône Piton Kapor.

Lieu de l'éruption : Flancs nord et ouest


Date de l'éruption : Du 14-06-1985 au 29-12-1988

Résumé :
Une des plus exceptionnelles périodes éruptives du Piton de la Fournaise. Pendant plus de 3 ans les éruptions vont s'enchaîner les unes après les autres à un rythme infernal ! Tout le volcan va s'activer : le cratère sommital Dolomieu, les flancs supérieurs et la rift-zone sud-est. Les nombreuses fissures actives libèrent un grand nombre de coulées et des fontaines de lave. une partie de l'activité se déroulera même en dehors de l'Enclos Fouqué (caldera) en mars 1986 lorsqu'une fissure s'ouvre sur le flanc sud du volcan (évacuation de 250 personnes). Plusieurs coulées atteignent la mer. Lors de cette phase (mars 86) un évent va même s'activer à 30 m d'altitude ! On observera la mise en place d'un lac de lave et des explosions phréatiques lors de cette période de 3 ans.

Lieu de l'éruption : Zone sommitale, flancs, rift-zone sud-est


Date de l'éruption : Du 24-10-1977 au 17-11-1977

Résumé :
Cette éruption de flanc se déroule sur deux fronts : une fissure entre 2200 et 2050 m d'altitude, une autre entre 1920 et 1850 m. D'importantes coulées de lave s'épanchent, accompagnées de fontaines de lave de 200 m de hauteur à partir du 1er novembre sur l'un des deux cônes de la fissure à 1920 m. Le 14 novembre les coulées de cette fissure atteignent la vitesse exceptionnelle de 60 km/h.

Lieu de l'éruption : Flanc est-nord-est


Date de l'éruption : Du 24-03-1977 au 16-04-1977

Résumé :
L'activité se déroule principalement sur des fissures radiales au nord-est (rift-zone) du Dolomieu dont certaines apparaissent hors de l'Enclos (évents actifs à 1950 et 530 m d'altitude). Cette activité hors de la caldera, la première depuis 177 ans, déclenche dans un premier temps une évacuation des habitants de Bois-Blanc (8 avril). Mais, à partir du 9 avril, la fissuration se déplace vers l'aval au nord-est et des coulées arrivent sur Piton Sainte-Rose, évacuée, dont 21 maisons sont détruites. L'église est en partie épargnée. Les coulées finissent par se déverser dans l'océan. La fissure du 14 mars (530 m) est celle qui libère la coulée la plus volumineuse et la plus véloce (~ 80 km/h de vitesse maximale !).

Lieu de l'éruption : Environs du Dolomieu, rift zone nord-est hors-Enclos


Date de l'éruption : Du 04-11-1975 au 06-04-1976

Résumé :
Après 29 mois d'inactivité, l'éruption se déroule principalement sur des évents situés sur des fissures radiales entre 2350 et 1320 m d'altitude sur le flanc sud-est. On observe des explosions stromboliennes avec formation de cônes de scories, des fontaines de lave, des coulées et même un lac de lave dans un cône égueulé formé dans la zone sommitale (nov. 75). Certaines coulées de décembre 75 - janvier 76, empruntant des tunnels, descendent rapidement jusqu'à 600 m d'altitude. Elles ont parcouru 6 km. Les coulées issues de la fissure du 18 janvier 76 (1320 m) atteignent et coupent la route nationale.

Lieu de l'éruption : Zone sommitale, flanc sud-est


Date de l'éruption : Du 05-04-1961 au 25-04-1961

Résumé :
Cette éruption effusive est relativement courte mais le débit des coulées est tel que ces dernières atteignent aisément les basses pentes de la Fournaise et l'Océan Indien. L'évent éruptif se localise à l'est du cratère Picard dans la plaine des Osmondes.

Lieu de l'éruption : Flanc nord-est


Date de l'éruption : Du 06-07-1955 au 16-03-1957

Résumé :
Cette éruption a été exceptionnelle, autant par sa durée que par la diversité des phénomènes observés et la multiplicité des sites éruptifs. Même si quelques phases de repos ont lieu, l'activité est quasi continue de juillet 55 à mars 57. L'éruption a lieu au niveau des cratères Dolomieu et Bory mais aussi sur des évents situés sur les flancs sud, sud-est et est-sud-est. Durant l'été 55 des cônes se forment dans le Dolomieu. En 1956, d'autres cônes se forment entre le Bory et le Dolomieu. L'activité explosive (fontaines) est relativement intense et de nombreuses coulées s'épanchent dans la partie sud-est de la zone sommitale et jusque sur les basse pentes causant quelques dégâts. On observe aussi la mise en place d'un dôme de lave.

Lieu de l'éruption : Zone sommitale, flancs est et sud


Date de l'éruption : Du 18-06-1946 au 05-07-1946

Résumé :
Eruption se produisant à la fois dans le cratère Dolomieu et sur un évent localisé un peu plus en aval.

Lieu de l'éruption : Zone sommitale et flancs supérieurs


Date de l'éruption : 07-12-1938

Résumé :
L'eruption a lieu à la fois dans la zone sommitale mais aussi sur des fissures latérales situées sur les flancs sud-ouest et est-sud-est. Ces fissures sont le lieu d'une activité explosive strombolienne forte (fontaines de lave) et de l'épanchement de coulées qui descendent jusque sur les basses pentes. Les pâturages de la plaine des Cafres sont affectés de coulées et de chutes de téphras qui feront mourrir le bétail

Lieu de l'éruption : Cratère Dolomieu, flancs sud-ouest et est-sud-est


Date de l'éruption : Du 22-01-1931 au 26-08-1931

Résumé :
Eruption très longue (7 mois) se produisant dans un premier temps dans la zone sommitale, de janvier à juin. Les coulées s'étalent dans la plaine des Osmondes puis dans les Grandes Pentes à partir de fin juillet. Un évent excentrique localisé sur le flanc nord-est (cratère Haug) s'active pendant l'été. De cette fissure éruptive sont émises de volumineuses coulées qui causent des dégâts sur les basses pentes du volcan et atteignent l'océan à plusieurs reprises au moi d'août.

Lieu de l'éruption : Zone sommitale et cratère Haug


Date de l'éruption : Du 22-07-1915 au 21-11-1915

Résumé :
Eruption déclenchée sur deux zones distinctes : un évent dans la zone sommitale et d'autres dans les secteurs nord et nord-est du cratère Velain. L'activité est à la fois explosive et effusive. Des coulées s'épanchent dans la plaine des Osmondes et un nouveau cône se forme.

Lieu de l'éruption : Zone sommitale et zone du cratère Velain


Date de l'éruption : Du 13-02-1899 au 18-07-1899

Résumé :
Cette éruption, dont les différentes phases s'étalent sur plusieurs de mois, se déroule sur plusieurs sites : dans la zone sommitale, sur une fissure radiale et sur un évent excentrique. L'activité explosive est modérée mais les coulées, elles, provoquent des dégâts (propriétés, cultures, etc.) et atteignent l'Océan Indien.

Lieu de l'éruption : Zone sommitale et flanc ?


Date de l'éruption : Du 22-01-1860 au 20-03-1860

Résumé :
Eruption importante ayant lieu à la fois dans la zone sommitale et sur une fissure radiale située dans l'Enclos. De nombreuses coulées de lave s'épanchent depuis le cratère Dolomieu et depuis l'évent latéral formé le 7 février. Une activité explosive phréatique assez intense a lieu le 19 mars provoquant des chutes de cendres dans un rayon de 30 km vers l'est.

Lieu de l'éruption : Cratère Dolomieu et Enclos


Date de l'éruption : Du 15-08-1815 au 16-08-1815

Résumé :
Eruption qui se déclenche dans la zone sommitale (lac de lave dans le cratère Dolomieu depuis 1801 et au moins jusqu'en 1851) puis sur un évent excentrique dans la Plaine des Osmondes. Plusieurs coulées de lave sont émises et une activité explosive strombolienne (fontaines de lave) se produit sur les évents actifs.

Lieu de l'éruption : Zone sommitale et plaine des Osmondes


Date de l'éruption : Du 05-06-1791 au 27-07-1791

Résumé :
Eruption importante, mêlant activité effusive et explosive (phréatique, phréatomagmatique et fontaines de lave). L'extrusion d'un dôme de lave est même observée. La lave atteint la mer le 13 juillet. Le 17 juillet on observe un nouveau cratère (cratère Brûlant) formé par l'activité phréatique.

Lieu de l'éruption : Cratère Dolomieu


Date de l'éruption : Du 14-06-1787 au 01-08-1787

Résumé :
Eruption dans la zone sommitale de la Fournaise avec peut-être une activité sur un évent excentrique. L'activité est à la fois explosive (strombolienne) et effusive (nombreuses coulées) dont une atteint l'Océan Indien.

Lieu de l'éruption : Cratère Bory


Date de l'éruption : 01-01-1774

Résumé :
Eruption effusive volumineuse déclenchée le long d'une fissure radiale orientée au sud-est ouverte hors de l'Enclos Fouqué dans les Hauts de Saint-Philippe (caldera).

Lieu de l'éruption : Rift zone sud-est


Date de l'éruption : Du 01-03-1766 au 01-05-1766

Résumé :
Eruption déclenchée au niveau de l'évent central du volcan. Des coulées sont émises et atteignent la mer mais c'est surtout l'activité explosive, phréatique, qui est remarquable. On notera même la formation d'un dôme de lave.

Lieu de l'éruption : Zone sommitale


Date de l'éruption : Du 01-04-1708 au 01-04-1708

Résumé :
Eruption effusive volumineuse déclenchée le long d'une fissure radiale orientée au nord-est en dehors de l'Enclos Fouqué (caldera). L'évent est à 860 m d'altitude.

Lieu de l'éruption : Rift zone nord-est


Date de l'éruption : 2700 BC

Résumé :
Eruption exceptionnelle pour ce type de volcan, la Fournaise produit de violentes phases explosives, souvent phréatiques, des écoulements pyroclastiques et probablement d'importantes avalanches de débris.

Lieu de l'éruption : Zone de Bellecombe


ACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en VolcanologieACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en Volcanologie
Rechercher un volcan
Recherchez un volcan grâce à son nom
Listes de volcans
Recherche de volcans par listes
L'activité de l'année du volcan Piton de la Fournaise
Remonter dans le texte
Descendre dans le texte
  Année 2011 :

        •  Mois de novembre
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2010 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre
        •  Mois de septembre
        •  Mois de janvier


  Année 2009 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre
        •  Mois d'août
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2008 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre
        •  Mois de septembre
        •  Mois d'août
        •  Mois de janvier


  Année 2007 :

        •  Mois de mai
        •  Mois d'avril
        •  Mois de mars
        •  Mois de février
        •  Mois de janvier


  Année 2006 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre
        •  Mois de septembre
        •  Mois d'août
        •  Mois de juillet
        •  Mois d'avril
        •  Mois de janvier


  Année 2005 :

        •  Mois de décembre
        •  Mois de novembre
        •  Mois d'octobre
        •  Mois de février


Revenir au début du texte