Nom : Taal
Région/Pays : Luzon / Philippines
Lat./Long. : 14 N/120.99 E
Alt. : 400 m

Les éruptions volcaniques du volcan Taal. Retrouvez l'historique des éruptions et l'activité du volcan Taal décrite éruption par éruption :

Date de l'éruption : Du 03-10-1977 au 12-11-1977

Résumé :
Cette activité éruptive se déroule sur la partie nord-est du cratère formé en 1976. Elle débute le 3 octobre. De faibles émissions de cendres basaltiques sont observées. La population de l'île de Taal est évacuée bien que cette activité explosive phréatique soit modérée. Le panache le plus haut atteint en effet 500 m au-dessus du volcan.

Lieu de l'éruption : Flanc sud-ouest


Date de l'éruption : Du 03-09-1976 au 17-10-1976

Résumé :
Fin août 1976, des fumerolles apparaissent sur l'île de Taal et la température du sol augmente. Une évacuation préventive débute alors. Au moment où cette dernière se termine, la première émission de cendres se produit sur le volcan. Le panache atteint 3 km d'altitude. Cette activité explosive modérée, sur le site de l'éruption de 1966-70, se poursuit dans les jours qui suivent. Le 9 septembre, une violente explosion s'accompagne de déferlantes basales et le lendemain, des projections incandescentes sont observées sous forme de petites fontaines. Cette activité explosive, phréatomagmatique, continue de façon sporadique jusqu'au 17 octobre, jour où le trémor harmonique s'arrête.

Lieu de l'éruption : Flanc sud-ouest


Date de l'éruption : Du 29-10-1969 au 10-12-1969

Résumé :
C'est sur les pentes supérieures sud-est du cône de 1968 que cette éruption débute le 29 octobre. Des émissions de cendres et de fragments incandescents sont observées au-dessus d'un nouvel évent. La colonne de magma affleure dans le fond du nouveau cratère et est expulsée de façon régulière par interaction avec l'eau souterraine. Alors qu'un nouveau cône se forme rapidement, une coulée de lave s'épanche depuis l'évent actif et parcourt plus d'un kilomètre. Dans les jours suivants, l'activité explosive se poursuit et la coulée finit par atteindre la rive du lac Taal. Puis, l'activité se stabilise, même si un nouvel évent apparaît le 2 décembre. Avant qu'elle ne s'arrête le 10 décembre, la crainte d'une importante éruption sous-marine dans le lac Taal va naître. Mais les signaux s'estompent dans les jours suivants.

Lieu de l'éruption : Flanc sud-ouest


Date de l'éruption : Du 28-09-1965 au 30-09-1965

Résumé :
"Cette éruption se produit sur un évent excentrique localisé sur le flanc sud-ouest de Volcano Island (cône Tabaro). L'activité débute par des explosions modérées, peut-être stromboliennes. Rapidement, les explosions deviennent phréatomagmatiques et particulièrement violentes. Le nouveau cratère en formation propulse des téphras jusqu'à près de 20 km d'altitude. Cette phase plinienne s'accompagne de déferlantes basales extrêmement véloces qui se déplacent jusqu'à 4 km de distance et déclenchent des tsunamis. On dénombre 200 victimes. A la fin de l'éruption le nouveau cratère fait 1 km de long pour 300 m de large. Il est occupé en son centre par un lac dans lequel ""trône"" un cône de cendres circulaire."

Lieu de l'éruption : Flanc sud-ouest


Date de l'éruption : Du 27-01-1911 au 08-02-1911

Résumé :
L'éruption de 1911 est la plus meutrière de l'histoire du Taal. Elle se produit sur l'évent central du volcan. De violentes phases explosives phréatiques ont lieu. Elles sont accompagnées de déferlantes basales qui causent la majorité des 1334 victimes. Les cendres retombent en abondance sur les villages situés autour de la caldera (25 à 80 cm d'épaisseur), mais aussi jusqu'à la capitale Manille. Des tsunamis se forment suite aux explosions, aux déferlantes et aux secousses sismiques accompagnant d'importants phénomènes de subsidence.

Lieu de l'éruption : Event central


Date de l'éruption : Du 15-05-1754 au 04-12-1754

Résumé :
L'activité éruptive débute le 15 mai 1754, entre 21 et 22h. Ce sont d'abord des grondements qui se font entendre, rapidement suivis par une activité explosive dont les retombées incandescentes recouvrent rapidement tout le cône. Cette activité dure quelques jours pendant lesquels les retombées détruisent le village de Boyuyungan. Cette activité, déjà violente, s'accentue le 02 juin projetant tellement de blocs, de lappilis et de cendres, que l'île entière est incandescente. Cette seconde phase, sub-plinienne, perdure jusqu'au 25 septembre! C'est ce jour-là qu'une première phase paroxysmale est atteinte, terrifiant les habitants par les multiples éclaires qui zèbrent les panaches noirs. Pendant la journée du 26, où l'activité s'est calmée, les habitants des villages côtiers sont dans l'obligation de quitter leurs habitations, de peur que le toit ne s'effondre sur eux sous le poids des cendres. En effet, ce sont pas moins de 45 cm qui se sont déposés pendant le paroxysme du 25! Toute la végétation est détruite, la zone est dévastée... L'activité du volcan diminue fortement suite à ce paroxysme, mais reste suffisante pour inspirer une crainte incessante pendant plusieurs semaines. Le 1er novembre, l'activité reprend du poil de la bête, et devient si violente qu'elle éjecte plus de matériaux (blocs, bombes, lapillis, cendres) que durant les mois précédents. Le 15 novembre, d'énorme blocs de lave roulent sur les pentes du cône et s'échouent dans le lac, où ils provoquent de grosses vagues. Des vagues plus importantes encore sont causées par l'activité sismique qui secoue l'édifice entier, ainsi que les villages côtiers. La crainte est si grande chez les habitants qui étaient restés (et/ou revenus), qu'ils partent se réfugier au sanctuaire de Casaysay. Le 28 novembre, à 07h00, une nouvelle phase paroxysmale débute. Selon un témoin (Mr Buencuchillo) qui observe l'éruption depuis son commencement, cette phase projette un volume de matériaux volcaniques qu'il estime quatre fois plus important que tout ce qui a été émis depuis le mois de mai!! Les panaches, sombres et chargés de cendres, sont constamment traversés par des éclairs et secoués par le grondement du tonnerre. Les habitants qui étaient encore au bord du lac s'enfuient, pris de panique. Puis, rapidement, l'activité se calme et le volcan se dégage. Elle reprend toutefois le 29 par des évents ouverts sur la partie Est de l'île, sous le niveau du lac. L'activité, probablement surtseyenne (en tout cas phréatomagmatique) projette pendant trois jours durant, et sans discontinuer, des cendres, des lapillis et de la boue. Beaucoup de toits de maisons s'effondrent à Casaysay. L'activité se calme à nouveau le 01 décembre, et les témoins réfugiés à Casaysay ne contemplent autour d'eux que ruine et désolation: tout est enseveli sous 1,10 m de dépôts volcaniques! Ces derniers atteignent même 2.20 m dans la ville de Taal... Suite à cette éruption, il ne reste que des ruines des villages qui occupaient le bord du lac. Les vagues liées à l'activité explosive ont emporté les maisons, les ruines sont enfouies sous les dépôts, le bords de la cadera a subit plusieurs glissements de terrains, dont un a fermé l'exutoire du lac, dont le niveau monte rapidement suite à l'éruption, engloutissant les restes de certaines habitations. En tout, ce sont 12 personnes qui ont été tuées, tant par les vagues que par l'effondrement des toits.

Lieu de l'éruption : Event central, flanc sud-est


Date de l'éruption : Du 11-08-1749 au 01-09-1749

Résumé :
Cette éruption majeure débute sur l'évent central, au sommet de Volcano Island, dans la nuit du 10 au 11 août. Des locaux observent, le 11 au matin, de gigantesques colonnes de vapeur et téphras au-dessus du volcan. Les gerbes cypressoïdes typiques de l'activité phréatomagmatique retombent jusque dans le lac. De violents séismes secouent le lac déclenchant des tsunamis. Ces derniers affectent violemment les villages côtiers. L'activité explosive migre sur un évent excentrique, toujours affecter par des explosions phréatomagmatiques qui provoquent d'importantes chutes de cendres sur l'ensemble de la région.

Lieu de l'éruption : Event central, flanc


Date de l'éruption : Du 24-09-1716 au 27-09-1716

Résumé :
Cette éruption se produit sur une fissure radiale ouverte dans le flanc sud-est de Volcano Island. La zone de fissure se propage jusque dans le lac. L'activité, exclusivement explosive, et de type phréatomagmatique débute d'abord sur l'île puis gagne le lac Taal. De grosses colonnes de vapeur et cendres s'élèvent à plusieurs kilomètres de hauteur. Les explosions mais surtout l'activité sismique qui accompagne l'éruption sont à l'origine de tsunamis violents qui déposent sur les rives du lac des tonnes de poissons morts. L'éruption s'arrête au bout de 3 jours seulement.

Lieu de l'éruption : Flanc sud-est


ACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en VolcanologieACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en Volcanologie
Rechercher un volcan
Recherchez un volcan grâce à son nom
Listes de volcans
Recherche de volcans par listes
L'activité de l'année du volcan Taal
Remonter dans le texte
Descendre dans le texte
  Année 2011 :

        •  Mois de juillet
        •  Mois de juin
        •  Mois de mai
        •  Mois d'avril


  Année 2010 :

        •  Mois de septembre
        •  Mois d'août
        •  Mois de juillet
        •  Mois de juin


  Année 2008 :

        •  Mois d'août


  Année 2007 :

        •  Mois de juin
        •  Mois d'avril


  Année 2006 :

        •  Mois de novembre


  Année 2005 :

        •  Mois de janvier


  Année 0000 :

        •  Mois


Revenir au début du texte