Localisation du volcan Krafla

Nom : Krafla
Région/Pays : Rift est-islandais / Islande
Lat./Long. : 65.73 N/16.78 W
Alt. : 650 m

L'impressionnante zone volcanique de Krafla est constituée d'un important effondrement circulaire, une caldera basaltique de 10 km de diamètre, et d'un système de failles s'étalant sur 100 km de long, du sud de la caldera jusqu'à l'océan au nord, et sur 10 km de large. La zone est bordée au sud-ouest par le troisième plus grand lac d'Islande, profond de 4 mètres seulement, le lac Myvatn, « lac des moucherons » qui font sa réputation. C'est la succession d'éruptions, certaines violentes, explosives et d'autres plus douces, aux laves fluides s'épanchant depuis d'imposantes fissures, qui forment les paysages mystérieux qui entourent le lac. Les premières éruptions ont débuté il y a plus de 200 000 ans, les phases aériennes et sous glacières se sont succédées, jusqu'à la formation de la caldera de Krafla il y a plus de 100 000 ans. Cette importante éruption est aussi à l'origine du Mont Hagöng composé de produits basaltiques et rhyolitiques mélangés et situé au nord-est de la caldera. Deux dômes de rhyolite se sont ensuite mis en place sous la glace il y a 20 à 30000 ans, Jörundur sur la marge Est de la caldéra, Hlidarfjall sur la marge Ouest. Plus au sud, il y a plus de 6600 ans, alors que les glaciers se sont retirés, le cône de tuf de Ludent pousse lors d'une éruption phréatomagmatique. Des éruptions fissurales se produisent et le cratère de Hraunbunga se forme ainsi que des coulées de dacite directement au nord du cône de Ludent. C'est ensuite l'accalmie pendant plus de 3000 années. Il y a 2800 ans, une éruption explosive forme le magnifique cône de tuf de Hverfjall, la montagne-cratère, aux formes parfaitement circulaires, haut de 150 mètres et large de 1200 mètres. Les déferlantes pyroclastiques et les retombées de cendres se succèdent. Par la suite des fissures laissent échapper de la lave, formant de nombreux tunnels de lave dans la zone de Jardbadsholar. Il y a 2000 ans les récentes coulées de lave de Laxardalur donnent au lac sa forme actuelle. Ces coulées ont été crachées par l'alignement de cônes du nom de Threngslaborgir-Lundentsborgir formé sur deux fissures situées à l'est du lac. Elles sont responsables des labyrinthes diaboliques de Dimmuborgir (les « châteaux noirs » au sud d'Hverfjall) et des îles souvent circulaires qui parsèment le lac. En effet ces coulées de lave chaude arrivant dans les eaux du lac ont provoqué le réchauffement rapide de l'eau à l'origine d'explosions dites phréatiques. Les projections crachées par ces explosions ont peu à peu formé sur les coulées de petits cônes symétriques, les pseudo-cratères ou "cônelets sans racines", notamment à Skutustadir. Au début des deux derniers millénaires, les éruptions se font rares. Après des siècles de tranquillité de nouvelles éruptions ont lieu, les feux de Myvatn entre 1724 (formation du cratère Viti) et 1746, et les feux de Krafla entre 1975 et 1984. Aujourd'hui les sources et les bassins d'eaux chaudes sont encore nombreux pour le plus grand plaisir des visiteurs. Les forages et l'énergie géothermique permettent entre autre l'exploitation de la diatomite dans le lac de Myvatn, boue siliceuse blanche constituée de coques d'algues servant de filtre, d'absorbant et d'abrasif.

Ses éruptions historiques
Les éruptions historiques pour le volcan Krafla
Autres volcans : photos et vidéos de volcans
Les photos de volcans et vidéos de volcans de l'ACTIV
ACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en VolcanologieACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en Volcanologie
Rechercher un volcan
Recherchez un volcan grâce à son nom
Listes de volcans
Recherche de volcans par listes
L'activité de l'année du volcan Krafla
Remonter dans le texte
Descendre dans le texte
  Année 2005 :

        •  Mois de janvier


Revenir au début du texte