Localisation du volcan La Palma

Nom : La Palma
Région/Pays : Iles Canaries / Espagne
Lat./Long. : 28.76 N/17.89 W
Alt. : 2426 m

L’île volcan de la Palma qui couvre 728 km² est l’une des plus montagneuses de l’archipel canarien avec ses plus hauts reliefs situés sur le pourtour de la célèbre caldera de Taburiente, et atteint 2426 m d’altitude au Roque de los Muchachos.
Depuis l’espace, l’île se reconnaît aisément à sa forme en pointe de lance dirigée vers le sud. 47 km du nord au sud et une trentaine de kilomètres d’est en ouest dans sa plus grande largeur au niveau du volcan de Taburiente. Cet édifice est entaillé d’une profonde dépression formée à la suite d’une intense érosion, la Caldera de Taburiente, ouverte dans sa partie ouest au niveau du Barranco de las Angustias. Formant la crête de l’île dans le prolongement sud de Taburiente, se trouve le rempart de la caldera d’effondrement de la Cumbre Nueva et plus au sud encore, la Cumbre Vieja qui, contrairement à son nom, concentre l’activité volcanique la plus récente de La Palma, avec notamment la dernière éruption aérienne des Canaries ayant formé un petit édifice strombolien, le Teneguia en 1971. L’histoire géologique simplifiée de l’île peut se résumer à travers les quelques grands événements majeurs suivants :
  • tout d’abord, entre 4 et 3 millions d’années, la formation d’un volcan sous-marin qui crée le complexe basal de l’île depuis le fond océanique situé ici vers les 4000 m de profondeur. A l’approche de la surface, la pression marine s’exerçant sur le magma diminue et l’activité devient plus explosive avec une abondante production de hyaloclastites alternant avec des phases de destruction de l’édifice. Cette étape dure près d’un million d’années ;
  • c’est vers 1,7 Ma que se forme le volcan de Taburiente I sur la partie nord du complexe basal, des phases de glissements en masse sont à l’origine d’une partie des dépôts d’avalanche de débris observés au large des côtes occidentales de La Palma ;
  • cet édifice est entièrement recouvert par le volcan bouclier Taburiente II vers 0,7 Ma ;
  • au sud de ce dernier, vers 0,6 Ma, vient se mettre en place le stratovolcan de la Cumbre Nueva qui aurait atteint les 3000 m d’altitude mais qui subit une déstabilisation en masse qui l’éventre sur sa partie ouest en créant une immense caldera d’avalanche et le rempart fort visible aujourd’hui encore ;
  • vers 0,3 Ma se rajoute un nouveau stratovolcan, le Bejenado, partiellement détruit de nos jours, en limite de Taburiente et de la Cumbre Nueva ;
  • enfin, nait le grand édifice actif de la Cumbre Vieja vers 0,1 Ma. C’est là que se concentre l’essentiel de l’activité récente de l’île de La Palma et des Canaries en général.

Depuis le 15e siècle, les éruptions ont été nombreuses sur La Palma formant de nombreux cônes de scories de taille modeste et alimentant des coulées de lave qui ont parfois causé des dommages aux zones habitées.

Sources :

Le site du GVP (Global Volcanism Program) : http://www.volcano.si.edu/world/volcano.cfm?vnum=1803-01-
Guide des Volcans d’Europe et des Canaries – Maurice Krafft – François Dominique de Larouzière, aux éditions Delachaux et Niestlé.
Volcanoes of Europe d’Alwyn Scarth et Jean-Claude Tanguy aux éditions Terra.
Los volcanes de Canarias de Francisco Anguita – Alvaro Marquez – Pedro Castiñeiras – Franscisco Hernan aux éditions Editorial Rueda SL.

Ses éruptions historiques
Les éruptions historiques pour le volcan La Palma
Autres volcans : photos et vidéos de volcans
Les photos de volcans et vidéos de volcans de l'ACTIV
ACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en VolcanologieACTIV - Association pour la Connaissance et la Transmission de l'Information en Volcanologie
Rechercher un volcan
Recherchez un volcan grâce à son nom
Listes de volcans
Recherche de volcans par listes
L'activité de l'année du volcan La Palma
Remonter dans le texte
Descendre dans le texte
Bientôt en ligne...


L'activité de l'année pour le volcan La Palma !
Revenir au début du texte